Découvrez l’interview d’Arnaud Pouille, Directeur Général du Racing Club de Lens, qui nous parle de la fin de la saison dernière et de la campagne de (ré)abonnements saison 2020/2021…

Arnaud Pouille :

« Ce sont les informations que l’on m’a remontées. Il y a plusieurs explications à cela. D’abord, nos supporters étaient en attente de renseignements sur les modalités à suivre concernant le solde des matchs non joués lors de la saison dernière. Puis, il y a le lancement de la campagne d’abonnements qui est toujours un moment fort pour nos fans. Et enfin, il y a cette impatience de pouvoir avoir son sésame pour suivre le Racing en Ligue 1. On sent une réelle impatience. Les gens ont été sevrés de football mais, plus fort que cela, notre fidèle public a été sevré de Racing et de Bollaert depuis un trop long moment. Nous avons dans un premier temps dû faire face à quelques difficultés pour la mise en place. Nous avons ensuite décidé de laisser le choix à nos supporters. Soit ils pouvaient légitimement demander un avoir valable 18 mois, soit, s’ils pouvaient se le permettre, abandonner toute forme de dédommagement en faisant un don au club. Nous tenions à remercier toutes les personnes qui ont choisi de faire un geste envers nos couleurs. La générosité de nos supporters me fascine toujours… Près d’un quart de nos abonnés ont à ce stade choisi de soutenir le club par ce biais, cela va au-delà de nos attentes. Nous l’avons fixée au 1er juillet. Cela concerne les réabonnements et les abonnements. Nous réserverons jusqu’au 14 août, les places de nos abonnés de la saison dernière. Pas de crainte donc, ils ont la garantie de retrouver leur siège. La fidélité sera ainsi récompensée.Plus de 95% d’entre eux nous ont fait part de leur volonté d’être à nos côtés pour vivre pleinement cette saison de Ligue 1.Nous avons quelques contraintes sanitaires à faire respecter, c’est pourquoi nous incitons nos futurs abonnés à réserver leur place par internet. Ce sera plus simple pour tout le monde. Pour les personnes qui ne peuvent pas ou qui n’y arrivent pas, nos guichets seront ouverts. Nous procéderons tribune par tribune, c’est la meilleure façon de gérer les flux de personnes. Vous me croyez si je vous dis plus que la saison dernière ? [Ndlr, rires]. C’est une évidence que nous allons augmenter assez largement notre jauge. Nous sommes ambitieux mais réalistes. Nous savons que nous n’atteindrons pas les 35000 même si c’est dans un coin de ma tête pour les saisons à venir. Pour ce retour en Ligue 1, je pense que l’on peut raisonnablement espérer accueillir un nombre d’abonnés qui se rapproche de notre affluence moyenne en L2 la saison dernière, même si les conditions économiques se sont dégradées. Nous aimons cette idée de garnir notre stade avec des amoureux du Racing qui défendent nos couleurs à longueur de match. On peut se donner rendez-vous en septembre pour dresser un bilan de cette campagne, mais sincèrement l’attente est palpable. Un match de Ligue 1 à Bollaert, cela fait trop longtemps que ce n’est pas arrivé. On ne va pas se le cacher mais l’effet Ligue 1 y est pour beaucoup. Les gens savent qu’il sera plus compliqué d’avoir des places pour les grosses affiches donc nous pensons qu’ils vont « assurer leurs arrières » en s’abonnant. Et puis, nous respecterons nos engagements avec des tarifs abordables. Même si nous nous réjouissons d’accueillir la Ligue 1 et tous ses talents, nous savons que notre public viendra avant tout pour voir le Racing et ses joueurs en découdre avec nos adversaires en Ligue 1. Oui. Je pense que nos supporters peuvent le comprendre mais notre volonté c’est de garder cette proximité avec notre public. Nous sommes conscients que certaines personnes se privent pour venir supporter l’équipe. Nous voulons permettre aux plus modestes de nous rester fidèles. Avec les différentes formules d’abonnement, il y aura 28000 places accessibles à un prix qui oscille entre 7 et 15 euros le match. C’est environ 75% de notre capacité d’accueil ! Je pense qu’en pratiquant cette politique tarifaire, nous remplissons notre rôle social. La contrepartie, et elle est inéluctable, c’est que les places que l’on appelle « spots », celles qui donnent accès à un seul match subiront une augmentation plus forte. Dans la fourchette basse. Le Racing reste le Racing malgré le passage en Ligue 1. Nous continuons à avancer sans oublier ce qui fait la force du club, c’est-à-dire son histoire, ses valeurs, l’envie de faire partager des émotions tous ensemble. Et sincèrement, mais je manque peut-être d’objectivité [Ndlr, rires], il n’y a selon moi pas de meilleur théâtre que notre stade. »

#TribunesSangetOr source: rclens.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s