Le 15 juillet 2018, Alou Diarra, fêtait son trente-septième anniversaire. Le même jour, Hugo Lloris, avec qui il a participé au Mondial sud-africain, soulevait la Coupe du monde dans le ciel de Moscou. Pour l’ex-milieu de terrain, de retour à Lens, un endroit où il a connu de belles heures entre 2004 et 2006 et où il peaufine sa formation d’entraîneur, l’équipe de France, c’est une longue histoire, faite de hauts et de bas. À l’image de ces deux épisodes qu’il n’oubliera jamais.

Source: la Voix du Nord

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s